2021-10-14
À lire!
/
/
Persistance de la douleur

Persistance de la douleur

Persistance de la douleur
Date
Marie-Hélène Jutras

Marie-Hélène Jutras

Diplômée en 2006, Marie-Hélène a rapidement développé un intérêt marqué envers la clientèle vivant avec des douleurs persistantes. Elle détient un Certificat de 2e cycle en Gestion de la douleur chronique de l’Université McGill.

Pour quelle raison la douleur est « encore » là?

Premièrement, il faut vous demander si un médecin vous a évalué. A-t-il éliminé le risque de pathologies sérieuses, par exemple une infection, la polyarthrite rhumatoïde, un problème de la glande thyroïde, une atteinte de la moelle épinière, l’apparition d’effets secondaires de votre médication…? Effectivement, certains effets secondaires peuvent comprendre des crampes musculaires, des douleurs, des maux de tête ou d’autres symptômes physiques désagréables.

Dans un deuxième temps, l’examen médical peut avoir révélé des problématiques moins graves, mais qui demeurent importantes, comme les diagnostics de fractures, de déchirures musculaires, ligamentaires ou tendineuses, ou d’une compression d’un nerf par exemple. Toutes ces conditions peuvent engendrer des douleurs qui persistent quelques semaines.

Habituellement, la capacité du corps humain de s’auto-guérir est assez phénoménale. Le temps de guérison est variable, selon la blessure, mais aussi selon chaque personne. Souvent d’une durée de quelques jours, quelques semaines voire quelques mois, plus on avance dans la guérison, moins la douleur est présente.

Sensibilisation du système nerveux

Des séances avec un physiothérapeute ou avec un autre professionnel de la santé vont fort possiblement améliorer la récupération. Que ce soit à l’aide d’exercices à la maison, en ayant recours à des mobilisations, grâce au renforcement musculaire, en faisant des étirements ou en travaillant la posture, les bons thérapeutes sauront adresser vos problématiques et vous aider à gérer votre condition. Ceci dit, malgré le temps qui avance et les traitements auxquels vous avez recours, il arrive que la douleur demeure présente. À ce moment, il est question de sensibilisation du système nerveux.

Sensibilisation du système nerveux

Des séances avec un physiothérapeute ou avec un autre professionnel de la santé vont fort possiblement améliorer la récupération. Que ce soit à l’aide d’exercices à la maison, en ayant recours à des mobilisations, grâce au renforcement musculaire, en faisant des étirements ou en travaillant la posture, les bons thérapeutes sauront adresser vos problématiques et vous aider à gérer votre condition. Ceci dit, malgré le temps qui avance et les traitements auxquels vous avez recours, il arrive que la douleur demeure présente. À ce moment, il est question de sensibilisation du système nerveux.

Seuil de la douleur

Mais encore… comment s’en sort-on?

Lors d’une hypersensibilité du système nerveux, il faut désensibiliser. Facile à dire! Il est important de diminuer la sensibilité des nerfs, mais de façon progressive. Pour ce faire, il faut la bonne approche et il faut du temps. Une douleur qui perdure depuis très longtemps prendra aussi du temps à être soulagée. Il arrive souvent qu’une combinaison de physiothérapie et d’ergothérapie optimise les améliorations de votre condition, le tout avec votre implication, de belles améliorations sont devant vous!

À découvrir!
Icône clinique Physiothérapie Valleyfield
Nous sommes déménagés à notre nouvelle clinique!

Voici notre nouvelle adresse :

151, rue Victoria
Salaberry-de-Valleyfield, Qc, J6T 1A5